L’exploration des différences culturelles pourrait être une aventure de découverte esthétique, d’émerveillement sur les diverses manières de vivre, de penser et de créer. L’altérité pourrait n’être que l’apprentissage si essentiel de prendre conscience de soi à travers le miroir de l’autre.  Mais encore aujourd’hui, les différences « culturelles » ou « identitaires » impliquent trop souvent des inégalités, de grandes différences d’accès aux ressources, aux droits, loin de l’égalité des chances.  Rendre les inégalités explicites, et encore plus changer notre comportement pour les dépasser est un chemin compliqué souvent parsemé de résistance.  Notre pratique de la pédagogie interculturelle reflète ces deux approches bien différentes et complémentaires de la diversité.  L’approche directe est une stratégie critique de prise de conscience des obstacles à la reconnaissance de l’autre et des inégalités.  L’approche indirecte ou stratégie douce consiste à offrir une expérience positive de collaboration avec des personnes très différentes de soi, pour que cette expérience positive puisse déconstruire peurs et appréhensions et ancrer le désir d’égalité. Le travail avec les images, et en particulier le collage nous semble une bonne alliée pour les deux stratégies.  Dans cette fiche méthodologique nous aimerions partager avec vous comment.

 

Pour en savoir plus, veuillez consulter ce pdf: